Projet 2.2. La Russie et le monde : nouvelles perspectives

Responsable : Anne de Tinguy (CREE)

Ce projet, qui se propose d’étudier le rapport de la Russie au monde extérieur depuis la crise ukrainienne de 2014 et la guerre en Syrie. Il porte sur :

2.2.1. Les perceptions et les représentations de la Russie dans le monde – leur impact  sur les relations internationales 

Les perceptions et les représentations ne sont certes pas les seuls facteurs structurants des stratégies internationales définies par les États, mais elles jouent un rôle essentiel. L’objet de la recherche est d’étudier le cas de la Russie. Il est de se pencher sur les stratégies définies  par Moscou pour modeler l’image qu’elle renvoie d’elle-même et de questionner l’impact des politiques menées. Il est de s’interroger sur les corrélations entre les regards que l’étranger porte sur la Russie, la place telle qu’elle « est véritablement » de celle-ci dans le monde et les représentations que les Russes ont de la position de leur pays dans le système international. Cette recherche se situe dans le prolongement d’une première étude qui portait sur l’espace postsoviétique. Fruit d’un travail collectif mené au sein d’un groupe de recherche que j’avais mis en place dans le cadre du CREE, elle avait débouché sur une publication dans Anatoli – Territoires, politique et sociétés (CNRS Editions, 2011).

2.2.2. La politique de la Russie et les (re)configurations internationales dans l’espace postsoviétique

Depuis 1991, les reconfigurations de l’espace postsoviétique sont aussi fortes que complexes. Cette région n’est plus un espace unifié, centralisé et fermé. L’annexion en 2014 de la Crimée, suivie de l’intervention russe dans le Donbass, a provoqué une rupture entre la Russie et l’Ukraine qui est le coup le plus grave porté depuis 1991 à sa cohésion. Ces événements ont eu d’autres répercussions qui ont profondément modifié le rapport de la Russie et de l’Ukraine au monde extérieur.  L’objet de la recherche est de tenter d’identifier et de comprendre les grands facteurs structurants des évolutions en cours, les nouveaux paradigmes en cours de définition et les recompositions qui s’opèrent. La stratégie définie par la Russie, qui reste un acteur régional majeur, ainsi que les outils qu’elle met au service de sa politique dans cette zone, sont au cœur de cette recherche qui accorde également une attention particulière aux évolutions et aux mutations de l’Ukraine.
 
Opérations de recherche envisagées :
  • Organisation d’un ou de plusieurs séminaires pourrait marquer les avancées de ces recherches ;
  • Organisation de séminaires doctoraux.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search