Jules Sergei Fediunin, lauréat de deux prix, l’un de thèse, l’autre de recherche

Le CREE a le grand plaisir de vous annoncer que Jules Sergei Fediunin a reçu deux prix :
– Le Prix Raymond Aron pour la recherche 2023 pour sa thèse intitulée : “Le nationalisme au service d’une nation incertaine : nouvelles tendances du nationalisme et (dé)légitimation du pouvoir dans la Russie contemporaine, 2000 – 2020”, dirigée par Jean Radvanyi, soutenue en 2021 dans le cadre de l’école doctorale de l’Inalco, discipline : Sciences politiques et relations internationales.
– Un Prix Jeune Chercheur de la Fondation des Treilles, au titre de l’année 2024.

Portrait de Jules Sergei Fediunin © Maxime Ruscio / BULAC‎

Docteur de l’Inalco et actuellement chercheur post-doctorant au Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron à l’École des hautes études en sciences sociales, Jules Sergei Fediunin a soutenu sa thèse de doctorat le 6 décembre 2021.

Réalisée sous la direction de Jean Radvanyi, sa thèse est située au croisement de la science politique, de l’histoire des idées et des études slaves. Elle propose une conceptualisation nuancée de l’objet « nationalisme russe », en démontrant qu’il représente un champ de bataille sémantique, idéologique et politique dans la Russie dirigée par Vladimir Poutine. Ce nationalisme protéiforme est analysé comme répertoire puissant à double usage : il s’agit à la fois d’une source d’affermissement d’un régime autoritaire et de l’État que ce régime prétend incarner et d’un moyen de contestation de l’ordre établi.

Après avoir enseigné à l’Inalco dans le cadre d’un contrat doctoral puis à Sorbonne Université en qualité d’ATER (section 13 du CNU), il a poursuivi ses recherches en tant que post-doctorant à l’EHESS au titre des années 2022–2023 et 2023–2024 pour travailler sur les rapports entre guerre et nationalisme, étudiés à partir du cas russe. Dans cette perspective, il étudie les usages du nationalisme pour justifier et mener la guerre en Ukraine et contribue aux réflexions sur la transformation des formes politiques par la guerre. Ses recherches antérieures et actuelles s’inscrivent dans les axes du CREE « Sociétés impériales, post-impériales et post-soviétiques » et « Crises et conflits modernes et contemporains ».

Depuis la soutenance de sa thèse, il a continué à participer activement à la vie du laboratoire, en assistant aux évènements organisés par ses membres et en publiant des travaux scientifiques en qualité de docteur associé au CREE. Durant l’année universitaire 2023–2024, il assure également des enseignements au niveau Licence (CM « Histoire de l’URSS ») et Master (séminaires « Nouveaux risques et nouvelles crises en ex-URSS » et « Russie-URSS : approches pluridisciplinaires »), qui relèvent du département d’études russes de l’Inalco.

 

EN SAVOIR PLUS



Citer ce billet
cree (2024, 22 mars). Jules Sergei Fediunin, lauréat de deux prix, l’un de thèse, l’autre de recherche. Carnets Russie-Europes-Eurasie. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w64h

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search