Dans le cadre du cycle « Bibliothèque ukrainienne » : Rencontre avec Sophie Kauffmann

Date : Le 3 avril, de 19h à 21h

Lieu : PLC (65, rue des Grands moulins – Paris 13e) – Amphi 4 (2e étage)

Modalités : Présentiel, entrée libre

Le Centre de Recherches Europes-Eurasie-CREE (Inalco), avec le soutien de l’Institut ukrainien, a l’honneur de vous inviter à la rencontre avec Sylvie Kauffmann autour de son livre Les aveuglés, Éditions Stock.

Rencontre organisée dans le cadre du cycle « Bibliothèque ukrainienne ». Ce cycle s’attache à refléter les actualités ukrainiennes au sens large, à travers les publications récentes dédiées ou touchant l’Ukraine.

Couverture de l’ouvrage de Sylvie Kauffmann, les Aveuglés © Éditions Stock‎

Présentation du livre

La fin de la guerre froide devait ouvrir une ère nouvelle, marquée par le triomphe de la démocratie libérale qui ne pouvait désormais que s’étendre. Aucun pays n’en a été plus convaincu que l’Allemagne réunifiée.

Trois décennies plus tard, à l’est, la Russie de Vladimir Poutine est devenue de plus en plus agressive. En Europe centrale, les jeunes démocraties sont tombées dans le piège du populisme. Et tandis qu’à l’ouest, la France tentait en vain de surmonter les failles d’un modèle politique dépassé, plus à l’ouest encore Donald Trump malmenait la démocratie américaine et menaçait l’ordre international. Mais comme les trois singes, la chancelière et ses partenaires de coalition sociaux-démocrates fermaient les yeux, les oreilles et la bouche. Jusqu’au 24  février 2022.
Ce jour-là, leur monde s’est écroulé. Poutine a envahi l’Ukraine et pulvérisé l’ordre européen. Puis est venu le temps des questions  : pourquoi nous sommes-nous si lourdement trompés  ? Quels signaux avons-nous ignorés  ?

Ce livre raconte, à travers les témoignages des protagonistes des épisodes clés de ces vingt années, ce qui nous a empêchés d’assumer la réalité de la Russie de Poutine  : le repli américain, l’aveuglement de l’Allemagne, prisonnière de son histoire, de sa réussite économique, le mépris pour les nouvelles démocraties de l’est, la russophilie obsolète de certaines élites françaises, la mauvaise stratégie du cavalier seul de Sarkozy et Macron et leur rêve irréaliste d’une grande architecture de sécurité européenne avec Moscou.

À quel moment aurions-nous dû prendre une autre voie  ? Et d’ailleurs, y avait-il une autre voie  ? L’Europe sortira-t-elle affaiblie ou renforcée de cette guerre qui lui a ouvert les yeux.  

Biographie de l’auteure

Sylvie Kauffmann est journaliste au Monde et a été directrice de la rédaction, elle y tient une chronique hebdomadaire de géopolitique. Elle a été grand reporter, correspondante à Moscou, en Europe centrale, aux États-Unis et en Asie. Elle a collaboré au New York Times et écrit régulièrement dans les pages Opinion du Financial Times.

ORGANISATRICE

CONTACT

etudes-ukrainiennes@outlook.fr



Citer ce billet
cree (2024, 25 mars). Dans le cadre du cycle « Bibliothèque ukrainienne » : Rencontre avec Sophie Kauffmann. Carnets Russie-Europes-Eurasie. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w32i

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search