Dans le cadre du cycle « Bibliothèque ukrainienne » : Rencontre avec Constantin Sigov et Laure Mandeville

Dans le cadre du cycle « Bibliothèque ukrainienne », le Centre de Recherches Europes-Eurasie-CREE (Inalco), avec le soutien de l’Institut ukrainien a l’honneur de vous inviter à la rencontre avec Constantin Sigov et Laure Mandeville autour du livre Quand l’Ukraine se lève. La naissance d’une nouvelle Europe, Talent Éditions.

Dates : Mardi 6 février 2024 – 19:00 – 21:00
Lieu : Inalco, Pôle des Langues et Civilisations – 2ème étage – Amphi 6 (65 rue des Grands Moulins – Paris 13ème)

Modalités : Présentiel

  • Entrée libre (dans la limite des places disponibilites)
  • Une pièce d’identité sera obligatoire pour rentrer dans l’établissement

avec comme modérateur : 

Le cycle « Bibliothèque ukrainienne » s’attache à refléter les actualités ukrainiennes au sens large, à travers les publications récentes dédiées ou touchant l’Ukraine.

Couverture du livre Quand l’Ukraine se lève. La naissance d’une nouvelle Europe, Talent Éditions.

PRESENTATION DU LIVRE

L’Occident a longtemps peiné à mettre l’Ukraine sur ses cartes mentales. Obnubilés par notre relation à la Russie, nous avions tendance à l’enjamber pour regarder le monde avec les lunettes de Moscou, surtout à Paris et Berlin ! C’est donc avec stupéfaction que nous avons vu se dresser cette nation slave face à l’ouragan néo-totalitaire poutinien qui a fondu sur elle, et menace désormais ouvertement l’Europe. Le fait ukrainien est la divine surprise de ce moment historique. D’où vient cette résistance churchillienne des Ukrainiens ? Pourquoi ont-ils choisi la liberté de « l’homo dignus » tandis que la Russie poutinienne retombait dans le paradigme de l’État criminel et arbitraire ? Et de quel espoir ce trésor de résistance est-il porteur pour l’avenir de l’Europe et de la Russie ?
 
Ces thèmes sont, avec l’analyse de l’ouragan russe et de la mobilisation tardive mais cruciale de l’Occident, le thème central de ce livre conversation entre Constantin Sigov, philosophe ukrainien et Laure Mandeville, grand reporter au Figaro et spécialiste de la Russie. Pendant six mois d’une discussion téléphonique entamée en pleine invasion, ils ont échangé pour percer le brouillard de la guerre. Pour comprendre comment se défendre ensemble, et jeter les bases d’une nouvelle
Europe refusant l’apaisement cynique et finalement la soumission.
 
« Constantin a répondu à mes questions depuis Kyiv, où il est resté dans son appartement ceint de sacs de sable avec son frère, son fils et sa vieille mère.
J’ai mené ces entretiens depuis Paris, autre front au calme trompeur de la guerre hybride que mène Poutine sur plusieurs terrains : en Ukraine contre la nation ukrainienne, en Russie contre son propre peuple, et en Occident où se déploie une furieuse bataille de propagande pour convaincre les
Européens de forcer l’Ukraine à accepter l’amputation de son territoire en échange d’une paix précaire. »
Laure Mandeville
 
« N’ayant pas pardonné la transformation de l’empire soviétique en champ de ruines, Poutine veut voir les décombres de l’Union européenne. C’est une sorte de revanche à la Néron, qui met le feu à notre civilisation. »
Constantin Sigov
 

ORGANISATRICE : Iryna DMYTRYCHYN | Inalco

CONTACT : etudes-ukrainiennes@outlook.fr



Citer ce billet
cree (2024, 2 février). Dans le cadre du cycle « Bibliothèque ukrainienne » : Rencontre avec Constantin Sigov et Laure Mandeville. Carnets Russie-Europes-Eurasie. Consulté le 15 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vqu1

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search