Petit-déjeuner de l’Observatoire des États Post-Soviétiques : “Russie-Ukraine : la guerre, un an après. Perspectives politiques, militaires et économiques”

À l’occasion de la sortie du livre de Jean Radvanyi, “Russie, un vertige de puissance” (Editions La Découverte), le Centre de Recherches Europes-Eurasie-CREE (Inalco), Catherine Poujol et Taline Ter Minassian co-directrices de l’Observatoire des États Post-Soviétiques ont l’honneur de vous inviter au Petit-déjeuner de l’Observatoire des États Post-Soviétiques intitulé “Russie-Ukraine : la guerre, un an après. Perspectives politiques, militaires et économiques“.

Dates : Vendredi 31 mars 2023 – 09:00 – 11:00
Lieu : Inalco, Maison de la Recherche, Auditorium Dumézil (2, rue de Lille, Paris 7ème)
Modalités : Présentiel
Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

INTERVENANTS

Débat animé par Taline Ter Minassian, professeur à l’Inalco (CREE)

Source : Couverture de l’ouvrage de Jean Radvanyi, “Russie, un vertige de puissance”, Editions La Découverte

En partant de la situation actuelle, au terme d’un an de l’intervention militaire menée par la Russie en Ukraine, l’Observatoire des Etats post-soviétiques organise autour de Jean Radvanyi une conférence matinale dédiée à la sortie de son livre Russie, Un vertige de Puissance (Éditions La Découverte). Fondé sur une analyse critique et surtout sur un impressionnant corpus cartographique, cet ouvrage propose une vision rétrospective d’une période allant des prodromes de la désintégration de l’URSS au temps de la perestroïka jusqu’à 2023. La désintégration de l’URSS et la perte de son glacis protecteur ont contraint la Fédération de Russie à renoncer au statut de puissance mondiale qui était le sien à l’époque de la Guerre Froide. En quoi la guerre et sa réalité dramatique actuellement en cours sur le territoire de l’Ukraine est-elle liée au statut de puissance pour la Russie ? Et plus précisément à la restauration de son statut « vertigineux » de puissance mondiale ?

 Au cœur des relations internationales contemporaines, la notion de puissance correspond depuis la formation des Etats modernes à l’ordre westphalien (1648). Face à un « Occident collectif » et plus récemment à un « Sud global » (formés selon la diplomatie russe par les pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine), la Russie de Vladimir Poutine peut-elle renouer avec le statut de puissance mondiale dans un ordre mondial néo-westphalien ? Nous interrogerons préalablement le concept historique de « puissance ». Paraphrasant Clausewitz, le grand historien des relations internationales Jean-Baptiste Duroselle, auteur de Tout Empire Périra (1981) définissait ainsi le statut de grande puissance: une grande puissance est une puissance capable d’assurer à elle seule sa sécurité contre toute autre puissance prise isolément. La conférence matinale interrogera cette définition à l’aune de la situation actuelle et engagera une réflexion autour de Jean Radvanyi, Julien Vercueil et Jean-Robert Raviot sur les perspectives politiques, économiques et militaires lisibles dans les faits et sur les cartes, du dramatique conflit en cours.

 

L’OBSERVATOIRE DES ÉTATS POST-SOVIETIQUES

L’Observatoire des États post-soviétiques (OEPS), dirigé par Catherine Poujol et Taline Ter Minassian, travaille à la recherche et l’analyse des processus de réorganisation régionale dans l’espace post-soviétique, à la veille médiatique de l’actualité politique, économique, géopolitique des États post-soviétiques, à l’étude du patrimoine et de l’architecture dans ces États. L’OEPS coordonne des activités scientifiques régulières, publie des ouvrages dont certains sont devenus de véritables outils pour comprendre la “transition post-soviétique”.

L’OEPS poursuit un travail de veille et d’analyse sous la forme des “Petits déjeuners” consacrés à l’actualité politique, économique, géopolitique des États post-soviétiques. Sur le principe d’une veille médiatique, il s’agit d’inviter un expert à s’exprimer sur un sujet touchant à l’actualité États post-soviétiques. Organisés à un rythme régulier d’environ une fois tous les deux mois, ces petits déjeuners touchent un large public : milieu universitaire, experts et milieux économiques.
 

ORGANISATION
Taline Ter Minassian (CREE, Inalco)
Catherine Poujol (CREE, Inalco)

CONTACT
taline.terminassian@inalco.fr


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
cree (23 février 2023). Petit-déjeuner de l’Observatoire des États Post-Soviétiques : “Russie-Ukraine : la guerre, un an après. Perspectives politiques, militaires et économiques” Carnets Russie-Europes-Eurasie. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nbqb


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search