Petit-déjeuner de l’Observatoire des Etats Post-Soviétiques : “Guerre et paix au Sud-Caucase”

Le Centre de Recherches Europes-Eurasie-CREE (Inalco), Catherine Poujol et Taline Ter Minassian co-directrices de l’Observatoire des Etats Post-Soviétiques ont l’honneur de vous inviter au Petit-déjeuner de l’Observatoire des Etats Post-Soviétiques intitulé “Guerre et paix au Sud-Caucase”.

Dates : Vendredi 25 novembre 2022 – 09:00 – 11:00
Lieu : Inalco – Maison de la Recherche – Auditorium Dumézil (2, rue de Lille – Paris 7ème)

Modalités : hybride

  • Présentiel : Entrée libre (dans la limite des places disponibilites)
  • Distanciel : lien Zoom / ID de réunion : 816 2955 3016 / Code secret : 659478

Invités :

Discutante : Taline Ter Minassian (PU, CREE, Inalco)

Source : Photo du Mont Ararat en Turquie vu d’Arménie © Taline Ter Minassian

 

Résumé en français :
La seconde guerre du Haut-Karabagh (27 septembre-10 novembre 2020) s’est achevée par un accord de cessez-le-feu orchestré par la Russie et stipulant la restitution des « territoires occupés » par l’Arménie, la rétractation du Haut-Karabagh « réel » et la réalisation de deux « corridors », l’un entre les deux Etats arméniens (l’Arménie et le Haut-Karabagh) l’autre entre les deux Etats turcs (la Turquie et l’Azerbaïdjan via le Nakhitchevan). A ce jour, l’application de cet accord, et les modalités de la réalisation des voies de communication, demeure le sujet de tensions inquiétantes entre les deux pays. Alors que l’Azerbaïdjan a déclenché de nouvelles hostilités les 12-13 septembre 2022, comment les deux Etats peuvent-ils procéder à la reconnaissance mutuelle de leur intégrité territoriale ? Et quel sera le statut du Haut-Karabagh dont la sécurité est assurée officiellement pour cinq ans par les forces de maintien de la paix de la Fédération de Russie ? Depuis février 2021, la guerre menée par la Russie en Ukraine, a encore un peu plus compliqué le tableau. De la rencontre de Prague sous l’égide de l’UE (6 octobre 2022) au sommet de Sotchi organisé par la Russie (31 octobre 2022), les formats de négociation se succèdent et s’opposent. Au Haut-Karabagh, les Arméniens ont manifesté leur volonté d’indépendance vis-à-vis de l’Azerbaïdjan. Pour tenter de comprendre l’évolution récente du « nœud caucasien », Taline Ter Minassian, de retour d’une mission en Arménie, interrogera deux géographes, Jean Radvanyi, professeur émérite à l’INALCO, et Jean-François Pérouse, chercheur associé au CETOBaC.

Résumé en russe :
Война и мир на Южном Кавказе:
Вторая Нагорно-Карабахская война (27 сентября – 10 ноября 2020 г.) завершилась организованным Россией соглашением о прекращении огня, предусматривающим возврат Арменией «оккупированных территорий», вывод «настоящего» Нагорного Карабаха и создание два «коридора», один между двумя армянскими государствами (Арменией и Нагорным Карабахом), другой между двумя турецкими государствами (Турция и Азербайджан через Нахичевань). На сегодняшний день применение этого соглашения и условия строительства каналов связи остаются предметом тревожной напряженности между двумя странами. Поскольку Азербайджан развязал новые боевые действия 12 – 13 сентября 2022 года, как два государства могут приступить к взаимному признанию своей территориальной целостности? И каков будет статус Нагорного Карабаха, безопасность которого на пять лет официально гарантируют миротворческие силы Российской Федерации? С февраля 2021 года, война, которую ведет Россия на Украине, еще больше усложнила картину. От встречи в Праге под эгидой Европейского союза (6 октября 2022 года) до саммита в Сочи, организованного Россией (31 октября 2022 года), переговорные форматы сменяют друг друга и противостоят друг другу. В Нагорном Карабахе армяне выразили стремление к независимости от Азербайджана. Пытаясь понять недавнюю эволюцию «Кавказского узла», Талин Тер Минасян, вернувшись из миссии в Армению, возьмет интервью у двух географов: Жан Радваный, почетный профессор в INALCO, и Жан-Франсуа Перуз, младший научный сотрудник в CETOBaC.

 

L’OBSERVATOIRE DES ETATS POST-SOVIETIQUES

L’Observatoire des États post-soviétiques (OEPS), dirigé par Catherine Poujol et Taline Ter Minassian, travaille à la recherche et l’analyse des processus de réorganisation régionale dans l’espace post-soviétique, à la veille médiatique de l’actualité politique, économique, géopolitique des États post-soviétiques, à l’étude du patrimoine et de l’architecture dans ces États. L’OEPS coordonne des activités scientifiques régulières, publie des ouvrages dont certains sont devenus de véritables outils pour comprendre la “transition post-soviétique”.

L’OEPS poursuit un travail de veille et d’analyse sous la forme des “Petits déjeuners” consacrés à l’actualité politique, économique, géopolitique des États post-soviétiques. Sur le principe d’une veille médiatique, il s’agit d’inviter un expert à s’exprimer sur un sujet touchant à l’actualité États post-soviétiques. Organisés à un rythme régulier d’environ une fois tous les deux mois, ces petits déjeuners touchent un large public : milieu universitaire, experts et milieux économiques.

ORGANISATION
Catherine Poujol (CREE, Inalco)
Taline Ter Minassian (CREE, Inalco)

Contact : taline.terminassian@inalco.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search