Colloque International “Les médiatrices de la littérature de l’Âge d’argent russe”

Le Centre de recherches Europes-Eurasie (CREE, Inalco) a le plaisir de vous convier au colloque international intitulée : “Les médiatrices de la littérature de l’Âge d’argent russe”.

Dates : Mardi 21 juin 2022 – 09:30 – Mercredi 22 juin 2022 – 18:00.
Lieu : Inalco, Pôle des Langues et Civilisations – Auditorium (65 rue des Grands Moulins – Paris 13ème) et sur Zoom.
Modalité : Hybride (Présentiel / Distanciel)
– Pour assister à cette manifestation scientifique, inscriptions obligatoires avec ce formulaire.
– Pour suivre à distance cet événement, il y a deux liens Zoom :

  • Lien pour le mardi 21 juin 2022
  • Lien pour le mercredi 22 juin 2022

Source : Montage de photographies de femmes médiatrices russes, Olga Blinova, 2022.

Dans le cadre du projet quinquennal 2019-2024 « L’″archipel noir″ des femmes écrivains et artistes russes » (en lien avec le projet « Penser autrement l’Histoire littéraire »), le Centre de recherches Europes-Eurasie (CREE) de l’Inalco organise sa deuxième manifestation internationale sur la question de la participation des femmes médiatrices à la construction du champ littéraire russe du XVIIIe siècle à nos jours. Elle sera consacrée cette fois-ci à la période très brève, mais extrêmement foisonnante pour les arts et les lettres en Russie, de l’Âge d’argent (1890-1920).

Un grand nombre d’études ont été entreprises au cours des trente dernières années sur la participation des femmes – autrices, mais aussi éditrices, rédactrices, critiques littéraires, traductrices, animatrices de salons ou cercles littéraires, etc. – au processus littéraire du tournant du XXe siècle en Russie. Cependant, ces études portent essentiellement sur des figures individuelles et souvent emblématiques, comme Lioubov Gourévitch, Zinaïda Venguérova ou Zinaïda Guippius. Ne dévoilant qu’une infime partie de l’iceberg, elles plaident en faveur d’une reconsidération aussi urgente que nécessaire de l’apport au champ de la littérature russe de toute une armée de médiatrices, ces « petites mains » invisibles ou plutôt rendues telles par l’historiographie littéraire qui se constitue en tant que telle justement au début de la période dite de « l’Âge d’argent ».

Dans le prolongement de travaux qui favorisent le retour de noms oubliés, nous nous proposons donc de faire une première estimation de l’ampleur globale des pratiques et des activités des médiatrices entre les années 1890 et 1920. Dans le contexte d’importants changements politiques et sociaux en Russie, nous nous poserons la question de l’évolution du paradigme des activités médiatrices accessibles aux femmes à la charnière des deux siècles ; cette évolution nous amènera à réfléchir sur la création et le développement de réseaux professionnels et semi-professionnels de femmes médiatrices. Le rayonnement grandissant de la littérature russe à l’étranger nous invitera enfin à examiner les circulations littéraires et le travail de passeurs entre les cultures, dont de nombreuses femmes endossèrent le rôle.

Ce colloque est la deuxième manifestation internationale sur la question de la participation des femmes médiatrices à la construction du champ littéraire russe du XVIIIe siècle à nos jours, vaste projet mené par Catherine Géry et Olga Blinova au sein du CREE (Centre de Recherches Europe-Eurasie) – EA 4513 (Inalco).
Voir les détails de ce projet sur le site : http://www.inalco.fr/recherche/cree/axes-recherche (projet 4.3.4).

 

PROGRAMME DU COLLOQUE

Mardi 21 juin 2022

● 9h40 : Catherine Géry (France, Inalco) : « Introduction au colloque : questions terminologiques et épistémologiques » (« Вступительное слово : терминологические и эпистемологические проблемы »).

● 10h00-10h20 : Olga Blinova (France, Inalco, Paris) : « Éditrices et rédactrices de la presse périodique écrite russe 1890-1920 : étude préliminaire » (« Женщины издательницы и редакторы периодической русской прессы 1890-1920 : к постановке вопроса »).

● 10h20-10h40 : Anastassia  Kouzmenko  (Russie,  Université  pédagogique  de  Novossibirsk) :« Репрезентация женской власти в эго-документах русских журналисток конца XIX – начала ХХ в. : случай А. А. Давыдовой » (« La représentation du pouvoir féminin dans les écrits testimoniaux des femmes journalistes au tournant du XXe siècle : le cas Alexandra Davydova »).
 
Discussion
 
● 11h05-11h25 : Tamara Svanidzé (France, Inalco, Paris) : « Transferts culturels et traductions féminines en Géorgie pendant les deux premières décennies du XXe siècle » (« Культурный трансфер и женские переводы в Грузии в первые 20 лет ХХ века »).

● 11h25-11h45 : Maria Mikhaïlova (Russie, Université Lomonossov de Moscou) : « Французские писатели в освещении Нины Петровской-критика и переводчика » (« Écrivains français, présentés par Nina Petrovskaïa, critique et traductrice »). 

Discussion + pause déjeuner
 
● 14h00-14h20 : Françoise Defarges (France, Inalco, Paris) : « Parcours obligé et/ou dangereux ? Être “médiatrice” et autrice à l’Âge d’argent en Russie, l’exemple de Lidia Zinoviéva-Annibal » (« Вынужденный и/или опасный путь ? Быть “посредницей” и писательницей в Серебряном веке в России : пример Лидии Зиновьевой-Аннибал »).

● 14h20-14h40 : Andreï Chichkine (Italie, Université de Salerne) : « Лидия Дмитриевна Зиновьева- Аннибал на Башне » (« Lidia Zinoviéva-Annibal à la Tour »). 

Discussion
 
● 14h55-15h15 : Youri Orlitski (Russie, Université d’État des sciences humaines de Russie, Moscou) :« Фейга Коган – переводчица и комментатор Книги хвалений, теоретик искусства декламации, поэт, мемуарист » (« Feïga Kogan, traductrice et commentatrice du Livre des Psaumes, théoricienne de l’art de la déclamation, poétesse et mémorialiste »).

● 15h15-15h35 : Alexandre Alexandrov (Russie, IRLI RAN, Saint-Pétersbourg) : « Мария Павловна Благовещенская и ее переводы Кнута Гамсуна » (« Maria Blagovechtchenskaïa et ses traductions de Knut Hamsun »).

● 15h35-15h55 : Sofia Koudritskaïa (Russie, Université Lomonossov de Moscou) : А. Мирэ и ее связи с Францией : критик, журналист, переводчица » (« Alexandra Miré – critique, journaliste, traductrice – et ses relations avec la France »). 

Discussion + pause
 
● 16h45-17h05 : Leonid Livak (Canada, Université de Toronto) : « Ludmila Savitzky dans la culture moderniste transnationale » (« Людмила Савицкая в модернистской транснациональной культуре »).

● 17h05-17h25 : Véronika Zousséva-Özkan (Russie, IMLI RAN, Moscou) : « Мария Лёвберг как посредница между русской и французской культурами » (« Maria Liovberg comme médiatrice entre les cultures russe et française »). 

Discussion et clôture de la première journée.

 

Mercredi 22 juin 2022
 
● 10h00-10h20 : Élise Escalle (France, Université Paris Nanterre) : « Se souvenir des amazones : Adelaïda Gertsyk, Marina Tsvétaïeva et Sophia Parnok, lectrices de Die Günderode de Bettina Brentano » (« Аделаида Герцык, Марина Цветаева и София Парнок, читательницы Die Günderode Беттины Брентано »).

● 10h20-10h40 : Rosina Neginsky (États Unis, Université de l’Illinois) : « Zinaïda Venguérova comme ambassadrice du théâtre occidental dit symboliste en Russie » (« Зинаида Венгерова как посланница западного, так называемого символистского, театра в России »). 

Discussion
 
● 11h00-11h20 : Heinrich Kirschbaum (Allemagne, Université de Fribourg-en-Brisgau) : « “Свободно дай ей цвесть ты именем Аллаха…”» : фемо-ориентализмы Изабеллы Гриневской » (« Laisse-la s’épanouir librement au nom d’Allah… : les fémo-orientalismes d’Isabella Grinevskaïa »).

● 11h20-11h40 : Iaroslava Ananko (Allemagne, Institut de slavistique de l’Université Humboldt de Berlin) :« Мода на мушки : стихи и аксессуары Паллады Богдановой-Бельской » (« La mode des mouches : vers et accessoires de Pallada Bogdanova-Belskaïa »).
 
Discussion + pause déjeuner
 
● 14h-14h20 : Michel Niqueux (France, Université de Caen Basse-Normandie) : « Lioubov Stolitsa (1884- 1934), égérie de l’Âge d’argent » (« Любовь Столица (1884-1934) – вдохновительница Серебряного века »).

● 14h20-14h40 : Giuseppina Giuliano (Italie, Université de Salerne) : « Критическая деятельность Любови Столицы : модернистка по-онегински » (« Lioubov Stolitsa comme critique littéraire : une moderniste à la Onéguine »).

● 14h40-15h00 : Olga Simonova (Russie, IMLI RAN, Moscou) : « Бронислава Рунт – переводчица и журналистка » (« Bronislava Rount, traductrice et journaliste »). 

Discussion + pause
 
● 15h50-16h10 : Monika Orlova (Russie, Musée de l’Âge d’argent – Maison Valéri Brioussov, Moscou) :« Jeanne Брюсова – жена поэта Валерия Брюсова » (« Jeanne Brioussova, femme du poète Valéri Brioussov »).

● 16h10-16h30 : Elena Gloukhova (Russie, IMLI RAN, Moscou) : « “Или изменитесь, или умрите” : Л. Д. Менделеева-Блок в судьбе Андрея Белого (по материалам ее неопубликованных писем) » (« “Changez ou mourez” : Lioubov Mendéléiéva-Blok dans la vie d’Andreï Biély (d’après ses lettres inédites) »).

●16h30-16h50 : Liliya Dyachenko (Suisse, Université de Genève ; France, Sorbonne Université) :« Ариадна Тыркова-Вильямс, феминистка и защитница Алексея Ремизова » (« Ariadna Tyrkova-Williams, féministe et protectrice d’Alexeï Rémizov »).
 
Discussion + synthèse et clôture du colloque

Organisatrices:

Olga BLINOVA (CREE, Inalco)
Catherine GÉRY (CREE, Inalco).
 
Contacts : blinova.olga.aleksandrovna@gmail.com et catherine.gery@inalco.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search