Colloque international : “Les années soixante-dix en URSS : une renaissance culturelle ?”

Le CREE (Inalco) conjointement avec l’Université Jean Moulin – Lyon 3 (IRPhiL), avec la participation du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche organise le colloque international intitulée : “Les années soixante-dix en URSS : une renaissance culturelle ?”.

Dates : Mardi 17 mai 2022 – 10:00 – Jeudi 19 mai 2022 – 12:30
Lieu : Inalco, Maison de la Recherche, Auditorium Dumézil (2, rue de Lille, Paris 7ème)
Modalité : Hybride (Présentiel / Distanciel)
– Pour assister à cette manifestation scientifique, merci de vous inscrire en complétant ce formulaire.
– Pour suivre à distance, informations à venir.

Caspar David Friedrich, Ruines du monastère d’Eldena, près de Greifswald (1824). Source : Wikipedia Commons

Ce colloque se propose d’explorer la culture intellectuelle et artistique de la période soviétique tardive (de 1968 à la Perestroïka), période communément désignée par le qualificatif de « stagnation » (zastoï) et pourtant très riche sur le plan culturel. La perspective adoptée serait celle d’une histoire culturelle multidisciplinaire, axée sur les notions de sociabilité et de sensibilité.
L’URSS de « l’ère Brejnev » connaît de profondes mutations sociales (urbanisation, avènement de la société de consommation) et culturelles (diffusion d’un certain « non-conformisme »). La poétesse Olga Sedakova, témoin-clé de cette époque, la qualifie même de « renaissance », avec l’apparition d’une figure et d’un idéal d’intellectuel porteur d’une érudition à vocation universaliste, d’un esprit humaniste qui prend ses distances par rapport à l’idéologie officielle. Le colloque se propose d’explorer systématiquement la pertinence et les limites de cette conception de « renaissance » en tant que projet de transformation de soi et de la culture dans un cadre chronologique compris entre 1968 et la Perestroïka.
Symptôme de ce besoin, l’intérêt renouvelé pour l’époque de la Renaissance d’un point de vue historique, philosophique et artistique fut sans doute alimenté par la diffusion des thèses de Mikhail Bakhtine sur Rabelais (pourtant conçues dans les années 30) pour qui la Renaissance fait figure d’une période de créativité et de liberté individuelle face au dogmatisme officiel. Les années 70 en Russie sont en effet caractérisées par une véritable explosion du nombre de monographies consacrées à la Renaissance, dont la plus marquante est L’Esthétique de la Renaissance d’Alexeï Losev (1978) qui suscite de vives discussions autour de questions telles que l’humanisme, la toute-puissance créatrice de l’homme et ses limites, traduisant ainsi un malaise plus généralement répandu, celui de l’individu coupé de ses racines. Les discussions autour de Renaissance sont ainsi liées à l’émergence d’une voie alternative de la transformation du moi en rupture avec le projet soviétique de « l’homme nouveau ».
 
À presque un demi-siècle de distance, le décloisonnement et l’ouverture inaugurés par cette époque demeurent plus que jamais pertinents aujourd’hui.
 
De par sa thématique trans-disciplinaire et trans-culturelle, le colloque s’inscrit dans l’axe de l’IRPhiL sur la circulation des idées.

 

PROGRAMME

Mardi 17 mai 2022 – 10h00 à 17h30

  • 10h00 :  Ouverture du colloque. Ilya Platov (Inalco) : Présentation
  • 10h30 : Olga Sedakova, poétesse, traductrice et philologue : Воздух, свет, даль [L’air, la lumière et le lointain].
  • 11h00 : Vera Pozzi, Docteur, Postdoctoral Researcher, Université d’Innsbruck: “A detonation in ordinariness ». Tracing the impact of the ‘cultural renaissance’ of the late Soviet era in the lectures delivered by Olga Sedakova and Sergei Averintsev at the Transfiguration Brotherhood in the Post-Soviet years”.
  • 11h30 : Iris Karafillidis, Doctorante, Littérature russe, Université de Pisa : Интеллектуальный путь Ольги Седаковой: между неофициальной и официальной культурами [Le parcours intellectuel d’Olga Sedakova : entre la culture officielle et non-officielle].
  • 12h00 : Dimitri Segal, Dr. hab, professeur émérite, études russes et slaves, Université de Jérusalem : Размышления по поводу 1970-х гг. в СССР [Réflexions à propos des années 1970 en URSS].
  • 12h30 : Discussion 

13h00 : Pause déjeuner

  • 14h30 : Artemy Magun, Docteur, Professeur, Université européenne de Saint-Pétersbourg : « La notion de « renaissance » chez Vl. Bibikhine ».
  • 15h00 : Maryse Dennes, Docteur en philosophie et Professeur émérite des Universités (Université Bordeaux Montaigne) : Étapes d’un renouveau de la philosophie en Russie (Des années 1960 aux années 1990).
  • 15h30 : Bernard Marchadier, La haute culture est-elle dissidente par nature ? La figure de Serge Averintsev (1937-2004).
  • 16h00 : Yulia Sineokaya, Dr. hab, professeur à l’Académie des sciences de Russie : « La vie à l’Institut de Philosophie de l’Académie des sciences de l’URSS dans les années 1970 ».
  • 16h30 : Denis Lakine, Doctorant, Inalco : « Chaos sémiotique : la dissidence globale de Ven. Erofeev ».
  • 17h00 : Discussion

 

Mercredi 18 mai 2022 – 10h00 à 16h30

  • 10h00 : Elena Takho-Godi, Dr. hab (philologie, histoire de la littérature russe), professeur à l’Univ. d’État Lomonossov de Moscou (MGU), Maison Losey : А.Ф. Лосев в борьбе за невесомость [A. F. Losev en lutte pour l’apesanteur]
  • 10h30 : Françoise Lesourd, professeur émérite en civilisation russe à Lyon 3, membre de l’Institut de Recherches Philosophiques de Lyon (IRPhiL) : « D. S. Likhatchov, une certaine idée de la culture russe, entre Dégel et Pérestroïka ».
  • 11h00 : Vladimir Sharonov, Dr., secrétaire académique, professeur, RANEPA, Kaliningrad : « Anatoli Vanéiév passeur de l’héritage du philosophe Lev Karsavine en Russie soviétique ».
  • 11h30 : Nina Segal-Rudnik, Dr. hab, professeur études russes et slaves, Université de Jérusalem : “Мир наизнанку” и русская культура 1970-х гг.” [‘Le monde à l’envers’ et la culture russe des années 1970].
  • 12h00 : Discussion

12h30 : Pause déjeuner 

  • 14h30 : Laurent Coumel, Maître de Conférences Département d’Etudes russes, Inalco, CREE : “Au bord du lac bleu” : Vladimir Isakov et l’environnementalisme patrimonial dans la région de Kalinine.
  • 15h00 : Denis Korablin, Docteur, Enseignant-chercheur à l’Institut d’Etudes orientales de l’Académie des Sciences de Russie : Пятигорский и «метафизическая ситуация» в СССР (1960-1970 гг.): от семиотики до буддийских лам [A. Piatigorski et la ‘situation métaphysique’ en URSS (années 1960-1970) : de la sémiotique aux lamas bouddhistes].
  • 15h30 : Velina Minkoff, Doctorante, Inalco, CREE : « Arlekino » 1964-1975 : L’Estrada comme carnaval commun et contrôlé entre la Bulgarie socialiste et l’URSS
  • 16h00 : Discussion

 

Jeudi 19 mai 2022 – 10h00 à 12h30

  • 10h00-12h00 : Table ronde
  • 12h30 : Clôture du colloque

 

Organisateur : Ilya Platov (Inalco, CREE) 

Contact : Ilya.platov@gmail.com


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search