Petit-déjeuner de l’Observatoire des Etats Post-Soviétiques : “Syrie, Caucase, Ukraine : la Russie en guerre dans “l’arc de confrontation” (2008-2022)”

Le Centre de Recherches Europes-Eurasie-CREE (Inalco), Catherine Poujol et Taline Ter Minassian co-directrices de l’Observatoire des Etats Post-Soviétiques ont l’honneur de vous inviter au Petit-déjeuner de l’Observatoire des Etats Post-Soviétiques intitulé “Syrie, Caucase, Ukraine : la Russie en guerre  dans “l’arc de confrontation” (2008-2022)”.

Dates : Jeudi 12 mai 2022 – 09:00 – 12:00
Lieu : Inalco, Maison de la Recherche, Auditorium Dumézil (2, rue de Lille, Paris 7ème)
Modalité : présentiel
Inscription obligatoire pour assister à l’événement sur place en complétant ce formulaire.

Source : Frontière Arménie-Nakhitchevan, Pancarte indiquant le site de la chute d’un hélicoptère russe Mi-24, décembre 2020, © Taline Ter Minassian

Invités

Discutante

Depuis 2008, la Russie a mené et/ou est intervenue dans une série de guerres : Géorgie (7-16 août 2008), Syrie (30 septembre 2015), conclusion du cessez le feu au Haut-Karabagh (10 novembre 2020 et envoi d’une force de maintien de la paix) et depuis le 24 février 2022, l’intervention militaire massive, menée simultanément sur six fronts, en Ukraine. Le constat s’impose : depuis 2008, « l’arc des crises » – notion héritée du fameux Rimland des théoriciens de la géopolitique – s’est transformé à l’issue d’une implacable montée en tensions en un « arc de confrontation » directe avec l’OTAN  et le camp occidental.

Quelles sont les chaines de causalité ayant conduit Vladimir Poutine à la prise de décision de l’intervention militaire mais aussi parfois de la « non intervention » ou bien de l’interposition (contingent pour le maintien de la paix au Haut-Karabagh à l’issue de la guerre des 44 jours) ? Quels sont dans chaque cas les contingents mobilisés, les armements et les stratégies de l’armée russe ? En quoi, vus de Moscou, la Syrie, le Caucase, et l’Ukraine sont-ils des enjeux stratégiques reliés entre eux, voire interactifs ? L’intervention en Syrie a t’elle influencé les Russes dans leur façon de mener la guerre en Ukraine ? Enfin, un arbitrage russo-turc présidera t’il à la fin du conflit en Ukraine comme en Syrie ou au Caucase ?  

Universitaires connaisseurs du terrain, expert militaire ou reporter, nos quatre invités, tenteront d’apporter des éléments de réponses à ces questions

L’Observatoire des États post-soviétiques

L’Observatoire des États post-soviétiques (OEPS), dirigé par Catherine Poujol et Taline Ter Minassian, travaille à la recherche et l’analyse des processus de réorganisation régionale dans l’espace post-soviétique, à la veille médiatique de l’actualité politique, économique, géopolitique des États post-soviétiques, à l’étude du patrimoine et de l’architecture dans ces États. L’OEPS coordonne des activités scientifiques régulières, publie des ouvrages dont certains sont devenus de véritables outils pour comprendre la “transition post-soviétique”.

L’OEPS poursuit un travail de veille et d’analyse sous la forme des “Petits déjeuners” consacrés à l’actualité politique, économique, géopolitique des États post-soviétiques. Sur le principe d’une veille médiatique, il s’agit d’inviter un expert à s’exprimer sur un sujet touchant à l’actualité États post-soviétiques. Organisés à un rythme régulier d’environ une fois tous les deux mois, ces petits déjeuners touchent un large public : milieu universitaire, experts et milieux économiques.

Organisation : Catherine Poujol (CREE, Inalco); Taline Ter Minassian (CREE, Inalco)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search