Table ronde de l’Observatoire de l’Europe médiane contemporaine (OEMC) « Belarus : Les sentiers de la liberté »

Dans le cadre des Matinées de l’Observatoire de l’Europe médiane contemporaine, le Centre de Recherches Europes-Eurasie-CREE (Inalco) propose un débat qui portera sur la crise du Belarus et réunissant des spécialistes (universitaires, experts, journalistes, diplomates…) des États et sociétés de l’Europe médiane.

Jeudi 9 septembre 2021 – 08:30 – 11:30
Inalco – Auditorium du PLC (65, rue des Grands Moulins – 75013 Paris)

Pour assister à cette manifestation scientifique, il vous faudra obligatoirement vous inscrire.

Organisateur : Adrien Nonjon, Doctorant (Inalco, CREE)

Source : Photographie prise par les organisateurs de la manifestation du 28/08/2020 à Vilnius (Lituanie) http://www.inalco.fr/evenement/table-ronde-observatoire-europe-mediane-contemporaine-belarus-sentiers-liberte

Depuis le 9 août 2020, le Belarus traverse la pire crise politique de son histoire. Réélu dans des conditions contestées Alexandre Loukachenko — au pouvoir depuis 1994 — se voit opposé frontalement à sa population. Au-delà des enjeux internes que peuvent poser les manifestations toujours en cours dans le pays, la situation au Belarus interpelle à de nombreux égards sur ses spécificités régionales. Se situant à l’intersection de deux pôles géopolitiques majeurs, la diplomatique du Belarus se caractérise par une politique multivectorielle d’intégration tournée aussi bien vers l’est et la CEI que vers l’ouest et l’Union européenne (UE) dans le cadre du Partenariat oriental. Ce voisinage a permis au Belarus s’inscrire dans différents réseaux de coopération dans lequel il jouait un rôle de médiateur. Toutefois, celui constitue désormais un espace de tension et de mobilisation. En effet, si l’on peut constater que les manifestions et leur répression ont eu pour effet non-désiré de provoquer une nouvelle fracture géopolitique et culturelle entre l’Occident et la Russie allié traditionnel du régime biélorusse, elles ont néanmoins permis à certains membres de l’UE — Pologne et pays baltes en tête — de regagner une légitimité en s’imposant comme principal bouclier face à l’ordre régional promu par Moscou. L’expérience historique commune à cette région incarnée par l’ancienne République des Deux Nations a probablement joué son propre rôle en conférant à ces puissances une compréhension particulièrement claire des aspirations des Belarussiens pro-démocratie. Face à la violence du régime et au risque de déstabilisation, ce sont de nouveaux réseaux de solidarités et de négociation qui se sont créés à l’échelle de la région.

Intervenants
Anaïs Marin – Chercheuse à la Chatham House et à l’Université de Varsovie,  Rapporteuse spéciale de l’ONU sur les Droits de l’homme au Belarus.
Emilija Pundziute Gallois – Chercheuse à Science Po Paris – CERI.
Tatyana Shukan – Chercheuse au Centre d’étude de la vie politique – Université Libre de Bruxelles
Andrei Vaitovich – Journaliste et reporter franco-bélarusse, réalisateur du documentaire “Razam (ensemble), un roman bélarusse. 

Programme détaillé et plus d’informations sur les modalités de participation à venir prochainement.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search