Journée d’étude “Gogol, l’imposteur”

L’équipe de recherche CREE (Inalco) a le plaisir de vous convier à la Journée d’étude intitulée :

“Gogol, l’imposteur”

Dates :  Jeudi 11 février 2021 – 09:30 – 17:30

Lieu : en visioconférence

Les informations pour se connecter : https://zoom.us/j/7698012813?pwd=QVUrekRIcG9vcjg5MXNxTWM3SUQ4dz09

ID de réunion : 769 801 2813
Code secret : 210988

Source : Portraits tirés de la série “Gogol”, par Olga Bulgakova, 2009

Le nom de Gogol est communément associé à une énigme, à une absence et à une fuite, qu’il s’agisse de l’œuvre ou de la vie de l’auteur telle qu’elle se reflète dans les témoignages des contemporains. Dans l’une comme dans l’autre apparaît une « conscience labyrinthique » qui, pour V. Jankelevitch, est à la fois celle du menteur et de l’ironiste.

Gogol l’imposteur, c’est l’écrivain qui surveille toujours avec effroi son propre effet, c’est Gogol l’illusionniste et le mystificateur, capable d’édifier dans sa correspondance des mensonges compliqués et inutiles : à la fois un “enchanteur” et un “imitateur” (Erlich).

Les masques verbaux dont use Gogol semblent calculés pour générer chez le lecteur l’égarement et le sentiment qu’il se trouve face à des textes qui échappent ou résistent aux efforts herméneutiques, parfois de manière tout à fait explicite, comme à la fin du Nez par exemple.

Il existe différents axes pour approcher Gogol l’imposteur, et cette exploration pourra emprunter les chemins suivants :

  • Les masques narratifs du skaz, stratégie discursive pour parler du point de vue d’un autre ;
  • Les défis au lecteur, sous forme d’excès descriptifs et d’accumulations, “poétique de l’insignifiance” pour C. Popkin ;
  • Les Extraits choisis de ma correspondance avec mes amis : cas d’auto-parodie, cas d’imposture – Gogol traité de Tartuffe au moment où il se veut le plus sincère ;
  • Les personnages inconsistants, simulacres de vie souvent dérivés de figures du théâtre populaire ukrainien et russe, ou des louboks ;
  • La dialectique du masque et du visage, et en particulier l’ambiguïté du masque : forme inerte qui manifeste une âme morte, dissimulation d’une profondeur, forme inanimée qui contrefait le vivant et se substitue à lui ;
  • La théâtralité et l’illusion dans les œuvres dramatiques et plus largement comme manifestation d’une esthétique baroque.

 

Présentation de la journée

La journée d’étude est consacrée aux jeux de ce que Vladimir Jankélévitch nomme la « conscience labyrinthique » du menteur et de l’ironiste, telle qu’elle se reflète dans l’œuvre de Nikolaï Gogol, mais aussi dans les lectures qu’elle a inspirées. L’objectif de cette journée est d’explorer cet espace compris entre masque et visage, non seulement dans les récits de Gogol, mais encore dans ses œuvres dramatiques, et dans les autres champs artistiques qui ont nourri l’œuvre et qu’elle a nourris en retour.

Panel 1 : Lectures, relectures.

Président : Sergueï Tchougounnikov

9h30 – 10h00 : Catherine Géry (Inalco) : ” Les impostures de et autour de Gogol. Discours liminaire”.

10h00 – 10h30 : Inna Trofimova (Université Aix-Marseille) : “La dialectique de la multitude et du manque d’identité dans la nouvelle de Nicolas Gogol Ivan Fedorovitch Chponka et sa tante

10h30 – 11h00 : Pierre-Etienne Royer (Inalco) : “Gogol et son lecteur”

11h00 – 11h15 : Discussion générale

11h15 – 11h30 : – Pause –

 

Panel 2 : Adaptations.

Président : Stephane Poliakov

11h30 – 12h00 : Myriam Truel (Université de Lille) : “Gogol, du lubok au lubok

12h00 – 12h30 : Thomas Thisselin (CNRS), “Le Nez de Chostakovitch”

12h30 – 12h45 : Discussion générale

12h45 – 14h00 : – Pause déjeuner –

 

Panel 3 : Approches scéniques.

Président : Pierre-Etienne Royer

14h00 – 14h30 : Ksenia Fesenko (Université Paris VIII) : “Un personnage en carton-pâte : le domestique chez Gogol”

14h30 – 15h00 : Stéphane Poliakov (Université Paris VIII) : “Les visages scéniques de Gogol : du côté de l’acteur”

15h00 – 15h30 : Léandre Lucas (Université Paris Sorbonne), “L’escroc et l’absurde dans le Révizor et les Joueurs

15h30 – 15h45 : Discussion générale

15h45 – 16h00 : – Pause –

 

Panel 4 : Ouvertures.

Président : Catherine Géry

16h00 – 16h30 : Anne-Marie Tatsis-Botton (traductrice littéraire) : “La Gogoliade de Vladimir Otrochenko”

16h30 – 17h00 : Sergueï Tchougounnikov (Université de Bourgogne) : “Gogol entre le baroque et l’expressionisme : la ligne “gogolienne” dans le formalisme européen”

17h00 – 17h15 : Discussion générale

Mot de clôture

 

Organisation

Contact : pierre-etienne.royer@inalco.fr et catherine.gery@inalco.fr

Département : Etudes russes
Equipe de recherche : CREE
Langue : Russe

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search