BRICs

« Les BRICs dans les crises : ruptures et recompositions »

Thème 2020-2021

On annonçait une catastrophe écologique, c’est une crise sanitaire en provenance de Chine, non encore éradiquée à ce jour, qui a mis à genoux l’économie mondiale et a conduit au confinement plus de la moitié de l’humanité pendant plusieurs mois.
 
La pandémie  de la Covid 19 et ses conséquences socio-économiques et géopolitiques exacerbent des tendances qui préexistaient dans l’économie mondiale : remises en cause de la mondialisation y compris dans les BRICs, découplage économique et conflit commercial EU-Chine, contestation des positions hégémoniques des grandes puissances, tendances au bilatéralisme asymétrique, décrochage de certains émergents, inégalités croissantes au sein et entre les économies, surliquidités et faibles rentabilité des capitaux sans oublier les mouvements migratoires et les conflits locaux rémanents. Les projections des institutions internationales (FMI) ne laissent pas présager un retour rapide de la croissance mondiale, mais plutôt une « crise à nulle autre pareille ».
 
Entre chacun pour soi et coopérations régionales partielles, fragmentées, les gouvernements et certaines instances internationales (dont l’Union Européenne) ont adopté des mesures de protection de l’emploi et de relance de l’activité. Ils envisagent le recours à de nouvelles formes d’intervention en fixant des priorités industrielles, en sanctuarisant certaines activités liées à la santé. De leur côté, les firmes, selon leurs secteurs, leurs localisations, leur degré de dépendance aux chaînes d’approvisionnement pré-covid, procèdent à des ajustements organisationnels (chômage partiel, licenciements et transformation des modes de production) et envisagent des réorientations stratégiques. Dans le même temps, les banques centrales et les institutions financières mettent en place des disponibilités financières pour des montants inédits en espérant par là endiguer la baisse d’activité et accompagner la relance.

Pour comprendre les enjeux de ces transformations profondes sur les BRICs et l’Europe, quatre thématiques articuleront nos réflexions, dans le prolongement des axes de réflexion des années précédentes :

  1. Crise sanitaire et environnementale : les nouvelles liaisons environnement-santé-économie à explorer
  2. Crise macroéconomique et financière : quelles déflagrations, quelles marges de manœuvre budgétaires et monétaires et quelles politiques structurelles pour les surmonter ?
  3. Chaînes de valeur globales, recompositions industrielles et innovation : ce que la crise mondiale va changer
  4. Transformations du travail et de l’emploi et nouvelles inégalités dans les BRICs et les émergents provoquées par les crises économiques

Le séminaire 2020-2021 se tiendra en français et en anglais, couplant les interventions en présentiel et à distance. Comme chaque année, il associera des interventions des organisateurs (Julien Vercueil (Inalco), Thibaud Deguilhem (UdP), Jean-Paul Maréchal (UPSud), Guilhem Fabre (émérite, Université Montpellier), Xavier Richet (émérite, UdP), Michel Schiray (émérite, EHESS) à des interventions de chercheurs invités.

 

Programme de l’année 

– 7 octobre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, Sallle L2.05, 2 rue de Lille et en ligne, réservation nécessaire).
Michel Aglietta (CEPII). Les transformations du capitalisme à la poursuite d’une écologie politique. Enjeux d’une nouvelle régulation.

– 21 octobre 2020 (18h00-20h00, exclusivement en ligne, réservation nécessaire).
Arun Kumar (JNU). India and the SARS-Cov-2 Epidemic (preliminary title).

– 4 novembre 2020 (18h00-20h00, exclusivement en ligne, réservation nécessaire).
Mstislav Afanasiev (HSE Moscou, Russie) : Tendances et perspectives des revenus et dépenses des ménages en Russie.

– 18 novembre 2020 (séance en ligne, 15h00-17h00, heures de Paris, pour tenir compte du décalage horaire de Taiwan).
Jean-Yves Heurtebise (Université Catholique de FuJen, Taipei), Innover sans changer: défis et limites de l’innovation technologique en République Populaire de Chine.

– 9 décembre 2020 (18h00-20h00, en ligne) 
Ricardo Vasquez Leyer (Universidad Iberoamericana) : Inégalités et trajectoires sociales en Amérique latine : une comparaison Brésil-Mexique.

Attention : pour suivre en distanciel cette séance, il faut vous inscrire

– 13 janvier 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Yuan Zhegang (Centre de recherche sur l’économie du travail de Shanghai, à confirmer). Transformation des politiques financières de la Chine (titre à préciser)
 
– 27 janvier 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Nourredine El Aouffi, Bernard Billaudot : L’insertion du Maroc dans la mondialisation contrariée.
 
– 10 février 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Gulshan Sachdeva,  India – China. Analysis of a complex relation.
 
– 3 mars 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Agnès Ricroch (à confirmer). Politique agricole, environnement et développement des cultures OGM en Chine.
 
– 17 mars 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Antoine Flahaut (Institute of Global Health, Genève), Victor Rodwin (New York University) (à confirmer) : Réponses comparées des systèmes de santé à la crise sanitaire.
 
– 07 avril 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Nikolay Nenovsky (Université d’Amiens), (à confirmer) : Les Banques centrales des émergents face à la crise. 
 
– 21 avril 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Alexis Saludjian (Université Fédérale de Rio), Latin Amercian International Integration and Global Value Chains. What changed after 2008 Global Financial Crisis               
 
– 19 mai 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Enjeux économiques de la relation Chine-Hong Kong (thème et intervenants à confirmer).
 
– 09 juin 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire) 
Séance à confirmer.
 
– 23 juin 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire)
Séance à confirmer.

 

Nota Bene :  le séminaire BRICs intégre la Maison de la Recherche de l’INALCO (2, rue de Lille, 75007 Paris). En fonction de la situation sanitaire et des intervenants, la séance pourra être hybride ou exclusivement en ligne. Se reporter à la page de l’inalco consacrée au séminaire : http://www.inalco.fr/actualite/seminaire-brics-2020-2021-brics-crises-ruptures-recompositions, régulièrement actualisée ou au carnet hypotheses du séminaire : https://brics.org.

Organisateurs : Julien Vercueil (Inalco), Thibaud Deguilhem (UdP), Jean-Paul Maréchal (UPSud), Guilhem Fabre (émérite, Université Montpellier), Xavier Richet (émérite, UdP), Michel Schiray (émérite, EHESS).

Contact scientifique : julien.vercueil@inalco.fr (attention, pour les inscriptions aux séances, se reporter au formulaire d’inscription situé sous l’annonce de la séance)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search